lundi 31 octobre 2011

Pakistan - Suite aux inondations de 2010




C'est un bien étrange phénomène qui frappe les arbres de la province de Sindh dans le nord-est du Pakistan. Ceux-ci sont victimes de millions d'araignées qui tissent autour de leurs branches des cocons qui les emprisonnent. Encore jamais observé dans la région, le phénomène serait en fait une conséquence des inondations qui ont frappé le pays en juillet 2010.

En effet, un cinquième du territoire pakistanais a été totalement recouvert par les eaux. Et c'est pour échapper à la catastrophe que les araignées seraient montées se réfugier dans les arbres. Etant donné l'ampleur des inondations, les eaux ne se sont retirées que lentement, leur laissant du temps pour tisser leurs toiles. Aujourd'hui, les arbres sont tellement emprisonnés qu'ils semblent recouverts d'un voile fantomatique qui les étouffent peu à peu.

Mais si ces cocons de toile sont une véritable menace pour ces arbres, il semblerait qu'ils aient aussi un effet bénéfique insoupçonné : celui d'aider à lutter contre le paludisme. Depuis peu, les habitants de la région ont constaté qu'il y avait beaucoup moins de moustiques, alors que la présence de mares d'eau stagnante devrait normalement favoriser leur multiplication. Les toiles d'araignées constitueraient ainsi des pièges dans lesquels les moustiques se prennent et meurent, limitant la diffusion de la malaria et autre maladie.

© le UK Department for International Development (DFID).

5 commentaires:

  1. putard! comment ça m'angoisse ces photos!!!

    RépondreSupprimer
  2. t'imagine un peu tu tombes dedans?!!!! aaahhhhhhhhhhhhh

    RépondreSupprimer
  3. (En effet, le phénomène est bien étrange !

    Pour continuer sur la lignée des araignées, à l'inverse, en France notamment, nous avons tendance à les écraser, par peur et dégoût, et rendre leur disparition progressive...Du coup et bien les moustiques et les mouches se multiplient...
    Il faut trouver un juste milieu quoi :)).

    RépondreSupprimer
  4. Quand je suis tombée sur ces photos, j'ai pas tout de suite compris ce que c'était. C'est quand même un sacré anti-moustique! ;)
    Grâce aux araignées, les risques de malaria et autres maladies sont limitées, je trouve ça complètement dingue. La nature est quand même sacrément bien faite.

    RépondreSupprimer
  5. Très beau... On dirait des Christo !

    RépondreSupprimer